19h30Jeudi 23 Juillet 2015

BLACK SUMMER FESTIVAL : MAHMOUD AHMED

Première partie : SOUNDSCAPE
Concert • Ethio Jazz
Jeudi 23 Juillet 2015
Ouverture des portes 19h30

Du 02 au 26 juillet 2015, le BLACK SUMMER FESTIVAL sera la quinzième édition du Festival d’été du Cabaret Sauvage! Cette année coup de projecteur sur les musiques noires: Funk, Soul, Reggae, Afrobeat, Jazz, Hip-Hop, Blues, …

MAHMOUD AHMED

MAHMOUD AHMED est de ces crooners qui sont capables de monter et de descendre la gamme en un instant. C’est absolument enivrant de suivre les méandres qu’emprunte son chant. D’autant plus que ce dernier semble sortir d’un être hybride, mélange de tenor d’opéra, de chanteur de raï, à la manière d’un Khaled au mieux de sa forme, et de bluesman…  les musiciens qui accompagnent Mahmoud Ahmed font bouillir un groove incandescent. Section de cuivres caravanesque, orgue électrique hypnotique, basse discursive, batterie et percussions sobres quoique essentiels…

Tantôt tout le monde s’unit et la tension est très vive, tantôt chacun serpente sur la voie tracée par le vocaliste et livre de discrets et géniaux solos. Ancien cireur de chaussures devenu une très grande vedette dans son pays et au sein de la diaspora, Mahmoud Ahmed n’a pas cessé d’enregistrer et encore moins de se produire sur scène.

Mahmoud Ahmed a marqué de manière emblématique l’âge d’or musical de l’Ethiopie, entre 1969 et 1978. Une période où les cuivres, les instruments électriques et les musiques occidentales se sont mêlées aux musiques orientales. En France, il jouit d’une reconnaissance considérable depuis la sortie de l’album « Erè mèla mèla » en 1986 (label Crammed World). Un album qui, dans le même mouvement, dévoilait au monde l’essence de la musique éthiopienne, récoltait les éloges des professionnels et éveillait l’intérêt du grand public. On ne s’était jusqu’alors que peu penché sur les ressources musicales de l’Ethiopie, sans doute en raison de l’image négative tenace (famines, guerres, etc..) que l’on a longtemps associée à ce pays. Mahmoud Ahmed ce fut l’irruption d’un véritable phénomène, d’un « beat » cuivré et entêtant, comme on en avait encore jamais entendu en provenance du continent africain. Sans oser parler de révolution musicale, il a néanmoins introduit la modernité dans la musique éthiopienne, en inventant une forme de pop urbaine, sorte de transe électrique et funky qu’il n’était pas coutume d’associer à l’Afrique.

Sur scène : Mahmoud Ahmed (lead vocal), Stephane Le Dro (sax tenor & clarinette basse), Pierre-Yves Merel (sax tenor & flute traversière), Rudy Blas  (guitare), Olivier Guenego  (claviers), Charles Lucas (basse), Jonathan Volson (percussions), Antonin Volson (batterie)

SOUNDSCAPE

SoundScape est né en 2010 à Shanghai, Chine, de la passion pour les musiques traditionnelles.
De profil parfaitement international, SoundScape marie les sonorités : telluriques, délicates, profondes et pourtant pleines d’énergie. SoundScape est un mélange épicé et organique ou différents continents se rencontrent.
L’authenticité sonore des instruments ethniques est un média fantastique pour exprimer des émotions entières et SoundScape s’y attelle pleinement. Le son télurique du didgéridoo mélangé aux accords hypnotiques de l’harmonium ; le son transendental du guembri à la poésie du Erhu ; les chants indiens et tibétans aux lignes mélodiques des flutes … Tout cela accompagné par des percussions  amples et dynamiques font de SoundScape un groupe atypique et inoubliable.

============================================
Et pendant tout le festival : Exposition photo « Paris 80 Pulsations » par BILL AKWA BÉTOTÈ
Jardin d’été, animations, transats, massages, barbecue géant, stands, bar à cocktails, …!
============================================