19h00vendredi 24 novembre 2017

JEHRO

Concert • World
vendredi 24 novembre 2017
Ouverture des portes 19h00

Né à Marseille, dans le quartier du Panier, Jérôme Cotta alias Jehro est bercé dès son enfance par la musique. Il écoutait son père chanteur-compositeur au style « rive gauche » interpréter Georges Brassens, Jacques Brel, Léo Ferré, Georges Moustaki, …

Il va ensuite être influencé par la musique pop-rock et reggae en partant quelques années vivre à Londres. De retour en France, il va faire partie du groupe « Solo » avant de lancer sa propre carrière. Il sort son premier album en 1999, intitulé « L’arbre et le fruit », lancé entre autres par France Inter. Il prend ensuite un nouveau virage pour s’orienter vers un style musical différent, proche du reggae et du calypso.

Son album « Jehro », paru en 2006, avait constitué un succès surprise. Porté par le tube radio « Everything », il avait franchi le cap des 150 000 exemplaires vendus. Sa formule, entre pop et musique du monde, empruntait alors autant aux musiques caribéennes, qu’au flamenco, au cha-cha-cha, à la soul, au funk et à l’electro.

Cinq ans plus tard, l’album « Cantina Paradise » prolonge cette mixture singulière, où le beau timbre voilé du chanteur s’accompagne d’une guitare à cordes nylon et d’un éventail de percussions. En 2012, le disque remporte une Victoire de la Musique, dans la catégorie Musiques du monde.

Son dernier album, « Bohemian Soul Songs » est sorti en 2015. La voix de Jehro, qui n’a jamais aussi bien sonné, emprunte parfois des inflexions dignes de Marvin Gaye. Chargées d’une sensibilité inouïe, les compositions de l’album alternent entre thèmes introspectifs et questionnements plus vastes. Naviguant entre réalisme et utopie, Jehro demeure un incorrigible optimiste.

Immense chanteur, homme de scène habité, Jehro porte depuis lors cet album sur les scènes du monde, avec la ferveur douce qui le caractérise. Ses « Bohemian Soul Songs » ont les vertus d’un baume apaisant qu’on s’applique sans compter !

ÉCOUTER ICI et ICI

 

Premières parties : Mathieu Des Longchamps et Maxime Manot’.