— Concert

L’Orchestre de la Casbah invite Abdelkader Chaou

21.04.24

musique chaâbi

Prendre ma place
Date :
4/8/2024
Ouverture des portes :
16:00
Tarifs :
Early Bird : 10€ / Regular : 22€
Points de vente :
Shotgun, Carrefour, Auchan, Leclerc, FNAC
Role:
This is some text inside of a div block.
Tools Used:
This is some text inside of a div block.
Year:
This is some text inside of a div block.
Service Rendered:
This is some text inside of a div block.

Le Cabaret Sauvage et son directeur Méziane Azaïche vous invitent à la Casbah – quartier historique d’Alger – pour (re)découvrir la musique chaâbi !

La « Casbah», c’est un vieux quartier de la ville d’Alger et c’est dans ses ruelles tortueuses surplombant la baie qu’est né le châabi. Cette musique se jouait souvent dans les bistrots et cafés. Dérivé de la musique arabo-andalouse, c’est l’un des genres musicaux les plus populaires d’Algérie partageant des messages poétiques d’humanisme, de convivialité et de solidarité.

L’Orchestre de la Casbah invite 5 figures marquantes de ce courant musical tous les dimanches du 14 avril au 12 mai pour 5 concerts exceptionnels : Mustapha Guerouabi, Abdelkader Chaou, Kamel El Harrachi, Noureddine Alane, et Amel Zen.

Pour clôturer en beauté cette ode à la musique chaâbi, L’Orchestre de la Casbah rejouera une représentation du spectacle musical Casbah mon Amour le dimanche 19 mai (création 2019 Sauvage Productions).

Un bel hommage à Alger et à tous les musiciens qui ont donné au châabi ses lettres de noblesse.

Distribution :

• Sur une idée originale de Meziane Azaïche

• Direction artistique et musicale : Mohamed Abdennour alias Ptit Moh

• Mise en scène & Comédien Casbah mon Amour : Athman Bendaoud

L'Orchestre de la Casbah :

• Mandole & Bandjo : Ptit Moh

• Tambourin : Hamani Ait Idir

• Violon : Anais Laffon

• Derbouka : Amar Chaoui

• Mandole & Chant : Hafid Djemai

• Guitare & Flûte : Malik Kerrouche

Le dimanche 21 avril, L’Orchestre de la Casbah invite Abdelkader Chaou.

Né à Bab Jdid à la Casbah d’Alger, Abdelkader Chaou est un brillant interprète de Chaâbi. Il obtient un fulgurant succès dans les années 1970 lorsqu’il enregistre « Ghazali Goudami » et « Lilah wan cheftou koudami », qui constituent son premier disque, puis « Djah rebi ya djirani », qui le consacre sur la scène musicale. Virtuose au mandole, il introduit cet instrument et modernise le Chaâbi. Abdelkader Chaou a un répertoire très diversifié qu’il emprunte à la musique arabo-andalouse, qu’il s’agisse de complaintes mélancoliques ou de mélodies plus gaies.

Vous aimerez aussi :

L’Orchestre de la Casbah invite Abdelkader Chaou